Imagerie interventionnelle

Informations générales

L’imagerie Interventionnelle (ou radiologie interventionnelle) regroupe les différentes interventions à but diagnostique (obtention de cellules d’une lésion pour analyse en laboratoire) ou thérapeutique (traitement d’une anomalie), en utilisant les différents moyens d’imagerie médicale (échographie, radiographie, scanner, IRM), de manière la moins traumatique possible.

 

Les procédures réalisées sont dites « mini-invasives », permettant de limiter les risques, la douleur, les cicatrices, la durée d’hospitalisation, avec la meilleure efficacité.

 

Les procédures énumérées et les informations données ci-dessous ne sont pas exhaustives. De plus amples informations vous seront données avant l’intervention.

cytoponction

ORL

Cyptoponctions thyroïdiennes ou de ganglions

À l’aide d’une aiguille de très petite taille, réalisation de prélèvements permettant de porter un diagnostic fiable.

 

Pas de cicatrice, complications extrêmement rares.

ponction-thoracique

Thoracique

Biopsies de nodules du poumon

Sous anesthésie locale, prélèvement du nodule à l’aide d’une aiguille fine, évitant dans certains cas le recours à une opération plus lourde.

 

Risques principaux: saignement pulmonaire, pneumothorax

Radiofréquence pulmonaire

Destruction d’une tumeur pulmonaire à l’aide d’une aiguille permettant de brûler une zone prédéfinie, à travers la paroi thoracique, sans ouverture.

 

Surveillance de l’intervention par scanner.

embolisation-hépatique

Digestif et viscéral

Biopsies de tous les organes

Prélèvement de tissu ou de cellules

Thermoablations de tumeurs

Destruction par la chaleur (radiofréquence, micro-ondes) ou par le froid (cryothérapie) de lésions généralement de taille modérée (moins de 4 cm).

 

Essentiellement pour le foie et le rein.

Embolisation et chimio-embolisation hépatique

Obstruction des vaisseaux alimentant la tumeur en passant par l’intérieur des artères (voie endovasculaire) à l’aide de matériel pouvant contenir de la chimiothérapie

embolisation-fibrome

Gynécologie

Biopsies mammaires, macrobiopsies

Prélèvements de lésions mammaires suspectes de cancer, pour confirmer ou infirmer le diagnostic

Cytoponctions de ganglions axillaires

Pratiquée en routine chez les patients présentant un carcinome mammaire confirmé cytologiquement et/ou histologiquement ou en cours de diagnostic.

Embolisation de fibromes utérins

Occlusion des artères de l’utérus en cas de fibromes symptomatiques (saignements, douleurs, lourdeur pelvienne).

 

Permet une amélioration des symptômes sans chirurgie (sauf cas particuliers).

Embolisation de varices pelviennes

Réalisé en cas de douleurs pelviennes récurrentes, avec lourdeur, gêne globale.

 

Occlusion des veines ovariennes, permettant de réduire le reflux veineux vers le pelvis.

nephrostomie

Urinaire

Néphrostomie

Abouchement des cavités urinaires à la peau permettant de le lever un obstacle et assurer le bon fonctionnement des reins.

Sondes urétéro-vésicales (JJ)

Internalisation du système permettant la levée de l’obstacle

Embolisation vésicale

Occlusion des artères de la vessie, en cas de saignement urinaire persistant non maîtrisé par le traitement médicamenteux ou chirurgical.

 
 
embolisation-prostate

Organes génitaux masculins

Embolisation de la prostate

Occlusion des artères de la prostate, en cas de symptômes liés à l’hypertrophie bénigne de la prostate (mictions fréquentes, jet faible…).

 

Permet une diminution progressive de la taille de la prostate, et de son effet compressif sur l’urètre.

 

Efficacité parfois inférieure à la chirurgie, mais présentant moins d’effets indésirables, moins de complications, et n’empêchant pas une chirurgie ultérieure si nécessaire.

Embolisation de la prostate

Réalisée en cas de gêne / douleur, ou en cas d’infertilité

 

Occlusion des veines spermatiques incontinentes, permettant une diminution du reflux veineux vers les testicules.

 
 
infiltration

Ostéo articulaire

Infiltrations articulaires

Articulations périphériques (membres) et des articulations du rachis

Infiltrations épidurales / radiculaires

Consiste à injecter un médicament anti-inflammatoire à base de cortisone dans l’espace épidural (dit aussi «péridural»).

Infiltrations intra-discales (nucléorthèse)

Injection intra-discale d’un corticoïde retard.

Herniectomie

Résection d’une hernie discale à l’aide d’une aiguille aspirante rotative.

Cimentoplastie

Injection de ciment directement au sein de l’os, permettant de consolider rapidement une fracture ou une tumeur.

 

Le plus fréquemment réalisé sur les vertèbres (vertébroplastie), mais également au niveau du bassin.

 

Peut être associée à un rehaussement de la vertèbre à l’aide de ballonnets (kyphoplastie).

Biopsies osseuses

Prélevement des petits fragments osseux.

angiographie

Vasculaire

Abords vasculaires

Chambres implantables (DVI, portacath) pour chimiothérapie

 

Cathéters de dialyse (Canaud, cathéter fémoral)

 

Cathéter central à insertion périphérique (PICC Line)

Angioplasties, stent des artères périphériques

À l’intérieur des artères si un rétrécissement localisé empêche le sang de passer.

Angioplastie des abords de dialyse

Consiste à dilater un rétrécissement des abords de dialyse.

Occlusion d'anévrismes viscéraux

Traitement des anévrismes des artères viscérales

Endofuites (prothèses vasculaires)

Prise en charge des endofuites (prothèses vasculaires).

Arnoldologie

Algologie

Prise en charge de la douleur par des techniques mini-invasives

Arnoldalgie, céphalées résistantes.

 

Douleurs du plexus coeliaque.

 

Douleurs pelviennes.